Le taux d’occupation mesure la part des chambres louées dans votre hôtel à une période donnée. Cet indicateur est particulièrement utile pour mesurer vos performances, et leurs évolutions dans le temps. Explications.

 

Le taux de remplissage est un indicateur phare dans le secteur hôtelier. Il correspond au pourcentage des chambres occupées par rapport au nombre total de chambres disponibles. On parle aussi de taux d’occupation. Il permet de rendre compte du niveau de fréquentation d’un établissement, d’analyser la saisonnalité de l’activité et les évolutions du secteur de l’hôtellerie. Il s’agit d’un véritable thermomètre pour prendre la température du dynamisme de l’activité du côté de la demande. Cependant, il doit être complété par d’autres indicateurs tels que le RevPAR (Revenue Per Available Room), qui tient compte de la volatilité de la tarification suite à la diffusion de nouvelles politiques de yield management. En ce sens, il est donc possible d’augmenter votre chiffre d’affaires avec un taux de remplissage constant. Voici tout ce qu’il faut savoir pour calculer, mesurer et analyser le taux de remplissage de votre hôtel.

 

Comment calculer un taux de remplissage ?

 

Calculer un taux de remplissage ne présente aucune difficulté. Il est donné par la formule suivante :

Taux de remplissage = (Nombre de chambres occupées/Nombre total de chambres)*100

 

Prenons l’exemple d’un hôtel de 50 chambres dont 35 sont louées. Son taux de remplissage est donc de 70%. Cette donnée reflète sa situation à un instant précis. Pour l’analyser sur une période de temps, multipliez le nombre de chambres par le nombre de jours considérés (pour un mois, 50 chambres*30 nuits=1500 nuitées). Nous prenons l’hypothèse que 1 000 chambres ont été louées sur la période considérée. On obtient ainsi le calcul suivant : (1000/1500)*100 = 67%.

 

Comment analyser votre taux de remplissage ?

 

Plus la quantité de chambres réservées augmentent, plus le taux de remplissage est élevé. Votre objectif est naturellement d’atteindre le taux de remplissage le plus important possible. Une fois celui-ci calculé, encore faut-il l’interpréter.

 

Tout d’abord, le choix de la période d’étude est très important. Par exemple, il est souvent utile d’isoler le taux de remplissage en semaine et durant les week-ends. De la même manière, les vacances scolaires constituent des périodes plus dynamiques. Il est donc nécessaire de l’adapter à la saisonnalité de la demande.

 

L’interprétation passe aussi par la comparaison. Il est possible de rapporter votre taux de remplissage avec les chiffres clés du secteur. Pour cela, veillez à ne comparer que les établissements situés dans la même zone géographique que la vôtre et s’adressant à la même clientèle.

 

Si vous pratiquez le yield management (c’est-à-dire l’application d’une tarification flexible selon le moment de la réservation ou le profil de clientèle), veillez à prendre cette variable en considération. Cette méthode permet de faire varier les prix pour garantir un taux de remplissage optimal. Enfin, le surbooking consiste à prendre parfois plus de réservations que de chambres disponibles, pour internaliser le risque d’annulation de chambres. L’ensemble de ces critères permettent d’ajuster votre interprétation du taux de remplissage.

 

Qu’est-ce qu’un taux de remplissage satisfaisant ?

 

Après avoir interprété le taux de remplissage, il est nécessaire de le comparer.

 

En moyenne, en France, les hôtels affichent un taux de remplissage de 62%. Cependant, cette donnée cache d’importantes disparités selon les régions (certains sont plus touristiques que d’autres) ou s’il est possible de cumuler touristes et clients d’affaires par exemple. Les hôtels indépendants non classés n’excèdent généralement pas 50% d’occupation. Au contraire, les hôtels les plus luxueux affichent un taux de remplissage de 75% en moyenne !

 

Ainsi, votre taux de remplissage agit comme une véritable boussole pour vous guider dans vos politiques stratégiques de croissance. Il permet d’identifier les éventuelles difficultés rencontrées par l’établissement, et de trouver des solutions concrètes pour les résoudre. L’expérience client est une dimension croissante, qui varie selon la qualité du séjour passé dans l’hôtel. Elle conditionne le pourcentage de personnes choisissant de revenir plusieurs fois dans le même établissement. D’autres facteurs tels que la propreté des chambres, la qualité et la disponibilité des équipements entrent aussi en ligne de compte.

 

 

 

Le taux de remplissage est bel et bien un indicateur clé à prendre en compte pour améliorer les performances de votre établissement, bien qu’il soit parfois nécessaire de prendre du recul au moment de son interprétation. Pour l’améliorer, des solutions concrètes existent : créer des offres promotionnelles, renforcer votre programme de fidélité, améliorer vos efforts pour cibler la meilleure clientèle, tirer parti des évènements locaux, nouer des partenariats avec des partenaires locaux, etc.

Pin It on Pinterest

Share This