Dans le contexte inédit de l’épidémie de coronavirus et suite à l’injonction gouvernementale de fermer restaurants, cafés et bars, la restauration affronte actuellement une crise financière sans précédent. Si certains établissements ont pu se replier sur la vente à emporter et la livraison à domicile, d’autres ont dû fermer leurs portes de façon temporaire, sans savoir quand leur activité pourrait reprendre. De nombreuses initiatives et plateformes de solidarité se sont progressivement mises en place pour venir en aide au secteur. Tour d’horizon.

 

 

La profession mobilisée

 

 

Le secteur de la restauration n’a pas tardé à réagir suite à la fermeture des établissements partout en France et à l’impossibilité de continuer à travailler dans des conditions normales.

 

Restoensemble.com

 

Un site qui s’adresse aux professionnels de la restauration et liste notamment les démarches à effectuer pour assurer la survie de son établissement. Les questions administratives, fiscales et juridiques y sont recensées, tout comme les actions menées auprès du gouvernement.

 

Pétition « Sauvons nos restaurants et producteurs »

 

Cette pétition, signée par de grands chefs et soutenue par l’UMIH, demande au gouvernement d’adopter un décret de catastrophe naturelle sanitaire.

 

L’engagement des Tickets Restaurants

 

Par ailleurs, notez que le groupe Edenred, responsable, entre autres, de l’émission des Tickets Restaurants, a créé un fond de 15 millions d’euros voué à protéger ses collaborateurs se trouvant dans les pays les plus vulnérables mais aussi les restaurateurs français. Edenred s’est ainsi engagé à réduire le temps de traitement des Tickets Restaurants et à accélérer le remboursement de leur version papier afin que les restaurateurs accèdent à un revenu immédiat. À savoir que les Tickets Restaurants papier représentent 50% des transactions en France.

 

Les réseaux de restaurants proposant des plats à emporter

 

Afin de permettre aux clients confinés de profiter de plats divers mais aussi de s’assurer une continuité financière pendant le confinement, certains établissements proposent une vente à en emporter et/ou en livraison. Les sites suivants permettent d’en découvrir la liste sur l’ensemble du territoire français.

 

J’aime mon resto

 

Ce site propose de mettre en relation les restaurateurs ou traiteurs avec les personnes se trouvant non loin de leurs locaux afin de leur proposer livraison à domicile ou vente à emporter. Une carte de France ainsi qu’une liste recensent les établissements s’étant inscrits et détaillent les services proposés.

 

Solidarité Commerçants

 

Sur le même modèle, ce site énumère les restaurants qui se sont inscrits et ont établi la liste de leurs plats et produits disponibles en vente à emporter ainsi qu’en livraison.

 

Le système du bon à utiliser post-confinement

 

Nombreuses sont les plateformes qui proposent de réserver repas, nuits d’hôtels ou « expériences » dans les enseignes participantes. Il s’agit, pour l’utilisateur, d’acheter des bons utilisables à la réouverture des établissements concernés. Ce faisant, il soutient le secteur en générant des rentrées d’argent pendant la période de confinement – ce qui permet, par exemple, de régler les charges – et se fait plaisir, élément non négligeable pour le moral.

 

#SauveTonResto

 

Hemblem, agence spécialisée en community management auprès des professionnels de l’hôtellerie et la restauration, et Le Pot Commun, plateforme dédiée aux cagnottes en ligne, proposent une campagne solidaire pour accompagner les restaurants dans cette période difficile. Les établissements ont la possibilité de renseigner jusqu’à 5 offres commerciales à prix réduits et peuvent partager un lien de promotion sur leurs réseaux sociaux. À noter que lorsqu’un client achète un bon, le commerçant concerné encaisse instantanément le paiement. Par ailleurs, pour toute commande supérieure à 25€, c’est 1€ qui est reversé à la Fondation Hôpitaux de France.

 

J’aime mon bistrot

 

Cette plateforme est également vouée à soutenir les hôtels, bar, restaurants et cafés en proposant un service de précommande de futures consommations. Les bons proposés vont d’un montant d’1,50€ (valeur d’un café, par exemple) à 50€ (un repas complet pour deux). Petit plus, les partenaires de la plateforme créditent de 50% supplémentaires les 10 000 premières commandes, et ce dans la limite de 2 000€ par établissement.

 

#quarantAIME

 

Une plateforme à l’offre extrêmement variée qui permet de rêver à l’après-confinement et de soutenir des établissements du secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration partout en France. Dîner, massage ou week-end à la campagne : tout est pensé pour se faire plaisir.

 

 « Aidons nos restaurants »

 

Conçue par les sites LaFourchette et Tripadvisor – tous deux dotés d’une communauté de consommateurs incroyablement vaste – la campagne « Aidons nos restaurants » propose également aux clients de se procurer des bons prépayés à utiliser une fois les établissements concernés rouverts. La plateforme est ouverte à tous même dans le cas où le restaurant n’est pas partenaire, et ce via l’application et le site Internet de LaFourchette. Il est toutefois mentionné que certains restaurants ne pourront rouvrir, étant donné l’impact financier conséquent imposé par l’épidémie. Dans ce cas précis, un remboursement du bon ne pourra être garanti.

 

Un bar solidaire numérique

 

Sur le même modèle, le groupe brassicole AB InBev – qui détient notamment Corona, Bud et Leffe – propose une plateforme listant des bons d’achat de boissons à utiliser dès la réouverture des établissements concernés. Le groupe s’engage à doubler la valeur du bon sous forme de produits physiques au moment de la reprise de l’activité.

 

La « Grande bouffe »

 

Initiative locale qui pourrait bien être reproduite ailleurs en France et en Europe, la « Grande bouffe » organisée dans le Nord a été pensée par plusieurs acteurs de la métropole lilloise, une agence de communication ainsi que des restaurateurs en chômage partiel. La valeur des bons proposés s’échelonne de 10€ à 200€. L’acheteur se voit remettre un bon d’achat numérique ainsi qu’une réduction de 10% sur la future addition. Ce sont déjà une centaine de bars et restaurants que l’on recense sur le site, avec l’idée d’offrir aux clients une expérience inoubliable au moment de leur visite.

Pin It on Pinterest

Share This