Les communes restant libres dans la fixation des tarifs des repas en cantine scolaire, ces prix peuvent varier d’une école à l’autre. La liberté dont disposent les collectivités territoriales n’est cependant pas l’unique élément qui pourrait justifier ces différences en matière de tarification de la restauration scolaire. Quels autres facteurs sont pris en compte pour fixer les prix en cantine scolaire en France ? Comment procéder pour agir sur les différents tarifs actuellement proposés dans chaque région, département ou commune ? Voici quelques-unes des questions auxquelles un organisme public ou tout autre acteur intéressé par la restauration collective sont confrontées.

 

Tout savoir sur les règles de calcul du prix en cantine scolaire

Les règles relatives à la fixation des tarifs des repas dans les cantines scolaires sont contenues dans un décret qui date du 15 mai 2009. Celui-ci stipule que c’est la collectivité ayant la charge de la restauration scolaire qui fixe les prix des repas, que ce soit pour les élèves des écoles maternelles que pour les lycéens. Ce texte précise la répartition des compétences ou des responsabilités dans ce domaine et évite par conséquent toute confusion.

Ainsi, la tarification des repas dans les écoles maternelles et primaires est du ressort des communes. Le conseil général s’occupe quant à lui de la détermination du prix des repas proposés aux collégiens, tandis que ceux des lycées sont à la charge du conseil régional.

Ce décret ne manque pas d’interdire aux communes la facturation de repas au-delà de son coût de revient. Malgré cette interdiction réglementaire, force est de constater des différences notables de prix entre les écoles maternelles et primaires. Si certaines villes pratiquent des prix uniformes pour la maternelle et le primaire, d’autres choisissent la solution contraire. C’est ainsi que dans la ville de Trappes, les tarifs des repas des plus petits varient de 0,45 € à 5,50 € alors qu’ils se situent entre 0,50 € et 6,05 € dans les établissements du primaire. Même constat à Versailles où le repas servi à un enfant du primaire est facturé entre 2, 80 € et 6 € voire 35 € dans certains cas. Pour celui de la maternelle, le prix cantine scolaire oscille entre 2,65 € et 6 €.

Les ressources des parents constituent un facteur déterminant dans la fixation des différents tarifs susmentionnés.

 

Comment déterminer le prix de revient des repas en cantine scolaire ?

En règle générale, une mairie a deux possibilités pour assurer à ses administrés une restauration scolaire. La commune peut ainsi s’adresser à un organisme extérieur comme une maison de retraite, une société de restauration ou encore un traiteur. Une autre option est de faire appel à un service communal. Dans un cas comme dans l’autre, le repas est proposé aux enfants à un tarif qui prend en considération plusieurs paramètres. Il est tenu compte du transport, du coût de fabrication et bien sûr des matières premières utilisées. Pour connaître le prix final des repas, il faudra encore ajouter des frais supplémentaires liés notamment à l’entretien, à l’électricité et au personnel.

Il convient de noter que pour une même cantine scolaire, les prix des repas peuvent varier avec parfois des écarts importants. Dans la fixation du tarif du ticket de cantine, les communes tiennent souvent compte du quotient familial et donc des ressources de la famille. La restauration scolaire peut revenir à plus cher pour des élèves qui mangent de façon occasionnelle en cantine ou qui n’habitent pas la commune. Certaines villes proposent des tarifications spécifiques pour des enfants qui apportent leur nourriture.

 

Les règles relatives à la fixation du prix des repas ayant été ainsi présentées succinctement, chaque organisme public assurant une telle prestation sait commenter déterminer ses propres tarifs en tenant compte de l’ensemble des paramètres susmentionnés. En la matière, la liberté demeure le principe.

Pin It on Pinterest

Share This