La location-gérance désigne la situation dans laquelle l’exploitation d’un fonds de commerce d’une entreprise est temporairement cédée à un gérant. Ce dernier paie alors un loyer ou une redevance au propriétaire. Cette formule séduit de nombreuses personnes, et il est désormais très facile de trouver un commerce en location-gérance en parcourant des annonces spécialisées. Découvrez l’essentiel de la location-gérance pour choisir de la mettre en place ou non pour votre restaurant.

 

Les avantages de la location-gérance d’un restaurant pour celui qui loue

Avant d’être en droit de placer son fonds de commerce en location-gérance, le propriétaire bailleur doit l’avoir exploité pendant une durée minimale de deux ans. Lorsqu’il s’agit d’un restaurant par exemple, l’avantage pour le locataire-gérant est évident : il bénéficie des fruits des efforts de son « prédécesseur». Il peut donc se lancer à-bras-le-corps dans son travail et préparer ses couverts quotidiens sans avoir à acheter de fonds. Qu’il s’agisse du matériel, des licences ou encore de la clientèle des habitués, tout est déjà en place !

La difficulté de financement que rencontrent certaines personnes constitue une raison suffisante pour se lancer dans la location-gérance. Les futurs restaurateurs « font connaissance » avec le métier et peuvent économiser dans le but d’acquérir leur propre fonds de commerce. Souvent, celui qu’ils ont exploité en tant que locataire-gérant. D’ailleurs, cet accord tacite accompagne presque toujours les actes de location-gérance.

Concrètement, cette période de « mise en condition réelle » permet de s’assurer de la viabilité du restaurant. De plus, n’ayant pas à financer l’achat du fonds, le locataire-gérant reste libre financièrement et, enfin, cerise sur le gâteau, la redevance conclue dans le contrat est déductible du chiffre d’affaires de l’établissement !

Du côté du bailleur, il est dans son intérêt de choisir avec soin son locataire car il demeure responsable des dettes qui pourraient être contractées pendant l’exploitation de son entreprise. Si les choses tournent mal, l’administration fiscale est en droit de lui demander des comptes quant au paiement des impôts liés à l’exploitation du fonds de commerce.

 

Les inconvénients de la location gérance d’un restaurant pour celui qui loue

Suivant le montant de la redevance qu’il aura à payer, le locataire-gérant peut voir s’envoler une partie plus ou moins importante de ses gains. Sachant qu’il n’existe aucun texte obligeant le propriétaire à communiquer les chiffres d’affaires et les bénéfices des trois années précédant la location, le gérant court le risque de foncer tête la première vers un paiement de dettes indésirable. Dans les cas les plus épineux, une procédure collective peut même être ouverte à son encontre.

Autre inconvénient à garder en mémoire : la location-gérance n’oblige pas le propriétaire à renouveler son contrat avec la même personne. Il peut même reprendre son fonds sans rien devoir à son locataire. Celui-ci peut toutefois profiter de la vente du bien par le biais d’une clause spécifique, la « promesse unilatérale de vente ». Elle assure au locataire que le bien lui sera vendu à la fin du bail, et précise le prix.

Pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans une activité mais qui ne disposent pas de l’argent nécessaire à l’acquisition de leur propre fonds de commerce, la location-gérance constitue un bon compromis permettant de « se faire la main ». Notons que les avantages et inconvénients restent identiques dans les cas où le bien est un bar, un camping ou encore un hôtel.

 

Notre guide « Ouvrir un restaurant » regroupe ces conseils et bien d’autres encore et vous accompagnent tout au long de votre projet.

 

Pin It on Pinterest

Share This