Plus de 7 millions de petits français déjeunent chaque midi à la cantine scolaire… Comment constituer des menus variés ? Quelles sont les réglementations en vigueur ? Comment faire en sorte que les enfants mangent équilibré dans les écoles ? Focus sur les menus de cantine scolaire en maternelle !

 

Les obligations en restauration scolaire

 

Les cantines scolaires, qu’elles soient autogérées (préparant elles-mêmes les repas sur place) ou en gestion concédée (les repas sont préparés par une entreprise de restauration collective) ont les mêmes obligations : proposer des repas aux portions adaptées à l’âge des enfants et proposer une belle variété dans la constitution des menus.

Le ministère de l’éducation nationale met l’accent sur le fait que l’alimentation d’un enfant est essentielle pour sa croissance, son développement psychomoteur et ses capacités d’apprentissage. Sachant que le repas du midi se doit de couvrir 40% de ses besoins énergétiques.

Autre point important : le confort des élèves ! Lors des repas, il est requis de :

– Leur garantir un temps de repas d’au moins 30 minutes pour pouvoir communiquer entre eux et se détendre
– D’aménager les écoles avec du mobilier adapté et en portant une grande attention aux nuisances sonores.

 

Les besoins nutritionnels d’un enfant

 

Pour assurer un bon équilibre alimentaire et couvrir les besoins nutritionnels d’un enfant en maternelle (3 à 6 ans), les pédiatres recommandent pour chaque repas :

– 1 laitage (en privilégiant le lait demi-écrémé)
– Des protéines : viande, poisson, œuf (10 g par année soit 30g pour un 3 ans) ou protéines végétales
– Des glucides complexes (les sucres lents) c’est-à-dire les céréales (riz, maïs, orge, seigle…) et les féculents (pomme de terre, légumes secs) tout en diminuant les glucides simples ajoutés
– Les fruits et légumes
– L’eau
– De limiter les lipides, notamment les acides gras saturés

L’idéal étant d’assurer un équilibre dans le repas entre les fibres, les minéraux et les vitamines, et d’apporter des aliments de bonne qualité à l’enfant.

 

Proposer des menus adaptés aux enfants

 

Aussi, pour assurer une qualité nutritionnelle des repas servis en restauration scolaire, les cantines doivent respecter un cahier des charges complet :

● Afficher un tableau de fréquence d’apparition des aliments ;
● Garantir l’équilibre nutritionnel des repas ;
● Avoir un tableau de grammages indiquant la quantité adaptée pour chaque “consommateur” (maternelle, élémentaire, adulte).
● Mettre à disposition des portions de taille adaptée.

Les restaurations scolaires doivent proposer chaque midi quatre ou cinq plats à chaque déjeuner avec une garniture. Un produit laitier doit être obligatoirement présenté et le service des à-côtés (eau, pain, sel, sauces) bien réglementé.
Enfin, ces menus doivent par ailleurs être affichés une semaine minimum à l’avance, et sont généralement consultables sur le site internet de la ville.

 

Composition des repas en cantine

 

En résumé, un repas servi en cantine scolaire se présente sous la forme suivante :

● 1 plat principal,
● 1 garniture,
● 1 produit laitier,
● 1 entrée et/ou 1 dessert

Bien entendu, l’eau doit être en libre accès tout comme le pain. En revanche, l’accès au sel et aux sauces est plus réglementé, en fonction des plats proposés.
Pour les enfants avec des régimes alimentaires particuliers (allergie, maladie chronique…), sachez qu’il est possible d’élaborer des menus aménagés mais que cela n’est pas obligatoire puisque la création d’un service de restauration scolaire est facultative pour une commune. Il est néanmoins possible de servir à l’enfant des repas préparés par les parents. Un projet d’accueil individualisé (PAI) peut être mis en place : le mot d’ordre étant toujours de répondre aux besoins des élèves. En cela, les cantines en self-service dans les écoles sont avantageuses.

 

Et le bio dans tout ça ?

 

D’ici le 1er janvier 2022, les repas servis dans les écoles devront compter :

● 50 % de produits alimentaires durables de qualité
● Au moins 20 % de produits issus de l’agriculture biologique.

Mais pour l’instant, aucune réglementation n’oblige les cantines à proposer du bio (seulement 3% d’entre elles sont concernées). La composition des menus reste de la responsabilité de la commune. Par ailleurs, on observe une certaine tendance vers le bio dans les menus de cantine scolaire en 2019.

Vous en savez plus à présent sur les cantines scolaires et les menus servis aux enfants en restauration scolaire. Bien entendu, au-delà du respect de l’équilibre alimentaire et du confort de l’enfant sur ce temps de repas, les règles d’hygiène et de sécurité sont à prendre en compte. Consultez notre article sur les normes HACCP pour en savoir plus.