Depuis l’été 2018 l’encart Google My Business des restaurants dispose d’un bouton supplémentaire « Réserver une table ». Le GNI vous en dit plus !

 

L’arrivée du bouton bleu

 

Depuis plusieurs années, les systèmes de réservation ont trouvé leur place dans l’encart Google My Business des restaurants. Au début réservé aux plateformes comme LaFourchette et Michelin (avant le rachat de sa solution Book a table), le système de réservation Guestonline qui permet la réservation en ligne sur les sites web des restaurants, était parvenu à s’y glisser, ouvrant la porte à tous les autres. Mais depuis le printemps 2018, un gros bouton bleu est apparu indiquant « Réserver une table » et permettant aux consommateurs de trouver une table… mais jusqu’à peu uniquement sur une plateforme… Ce bouton est intégré par Google donc le consommateur ne quitte jamais l’univers Google tout en bénéficiant d’une réservation simple et rapide.

Si ce système permet effectivement une grande conversion avec une réelle augmentation des réservations en ligne, le GNI et certains restaurateurs restaient dubitatifs sur le coût financier et de gestion (multiplication des no show…) que cela implique chez les restaurateurs. En effet, ces réservations passant par LaFourchette, sont commissionnées par ces plateformes*, alors même que celles-ci n’ont pas véritablement capté le consommateur pour le restaurant, puisque le client est venu de lui-même, via une recherche Google (ou une localisation Google Map !). Le GNI s’est donc assuré auprès de LaFourchette qu’en cas de refus de la part du restaurateur partenaire LaFourchette, ce bouton soit retiré de l’encart (voir modèle de courrier ci-dessous).

Fin 2018 le GNI a également alerté Google du coût supplémentaire du fait de ces partenariats, en indiquant que des modules comme Guestonline et Zenchef avaient également la technologie et toute leur légitimité à bénéficier de cette facilitation clientèle. En mars 2019 Guestonline et Zenchef, les deux leaders du module de réservation en ligne en direct ont respectivement annoncé leur partenariat avec Google. Le Bouton bleu permet donc désormais tous les types de réservation en ligne : depuis une plateforme ou un module direct.

 

Comment ça marche ?

 

Lors d’une recherche Google sur PC, le consommateur a accès à tous les choix d’horaires du restaurateur. Si un module direct ET la plateforme LaFourchette ont les mêmes horaires de service, le consommateur est prioritairement dirigé vers les disponibilités directes. Le partenaire est clairement indiqué.

Ce bouton n’empêche pas la présence de la ligne « Réservations » de l’encart (notamment sur smartphone), permettant au client de choisir le module qu’il souhaite entre LaFourchette et le site direct du restaurant (les modules Guestonline et Zenchef opérant en marque blanche pour le restaurant encourageant ainsi le choix du consommateur).

Les adhérents du GNI peuvent également demander un modèle de courrier permettant de demander à LaFourchette de retirer le bouton bleu de son encart Google My Business.

*A noter que les forfaits supérieurs LaFourchette permettent de ne pas être commissionnés sur les réservations passées par le Google My Business en plus des autres services contenus dans ces forfaits. Pour les restaurateurs souhaitant maintenir le bouton bleu, à partir d’un certain nombre de réservations via Google, il devient plus intéressant de prendre un forfait supérieur chez LaFourchette pour bénéficier des services supplémentaires en plus de l’absence de commissionnement des réservations via Google.

Pin It on Pinterest

Share This